Expérimenter la musicalité de la langue et aller à la source du chant

Vidéos de présentation

Cette démarche s’inscrit au travers de Quatre grandes thématiques qui seront abordées lors des stages de Voix Spontanée.
Pourquoi aller vers l’improvisation vocale ? Les sillons pour développer  la voix spontanéeLes moyens pour développer le chant improvisé

Ces grands axes permettront d’explorer la voix en sortant du terrain « de sujet et d’objet ». La voix n’est plus un objet qu’on façonne mais une partie de notre être qui vient résonner en lien avec notre corps vibrant dans l’instant .


Du geste corporel au son de sa voix 

Le sillon du fluide de la Voix

Mettre  sa voix en vibration, aussi tenue soit-elle, nous demande d’être dans une posture paradoxale : Il nous faut être à la fois soutenu et relâché dans notre corps.

L’ajustement dans cette posture est fondamentale pour la fluidité de la voix. Pendant ces journées, nous nous appuierons sur les principes physiologiques du corps et de la voix afin de plonger de plus en plus finement vers cet ajustement (Physiologie du cycle inspir/expir, approche de la  notion de note fondamentale de la voix, …) Petit à petit, un sillon va s’inscrire dans le corps, soutenu par une habitude de plus en plus naturelle. Ce sillon permettra de s’alléger de tous les efforts inutiles et parasites pour poser sa voix. Sur ces bases pourra naitre un chant fluide, propre à chacun, en contact intime avec son être. Voir le contenu pédagogique


Du son de sa voix à la parole et au chant

Le sillon du langage chanté dans la Voix

Notre voix, avec son timbre, sa dynamique, a été principalement sculptée par l’apprentissage de notre langue maternelle. Celle-ci a ouvert certaines potentialités à pouvoir explorer des particularités de notre voix.
Aujourd’hui les recherches faites sur la voix s’accordent sur le fait que les spécificités d’une voix par rapport à une autre sont principalement dues à la langue d’origine. Un chanteur Angolais, Anglais, Corse ou Français utilise certaines résonances, dynamiques particulières lorsqu’il chante dans sa langue. C’est pourquoi explorer de nouveaux langages, et spécifiquement le langage imaginaire, va permettre d’ouvrir d’autres portes, d’autres espaces, d’autres vocales. Cela vient ainsi enrichir de nouveaux sons, la palette que nous avons acquise au cours de notre apprentissage initial.
Le langage spontané est particulièrement adapté pour cela, dans son dire, tout y est contenu. Le phrasé, la dynamique, la forme, la force, le rythme, autant d’éléments qui vont alors être de nombreux prétextes à délier, à desserrer, à ouvrir notre voix, notre chant. Voir le contenu pédagogique


De la parole, du chant à l’improvisation vocale

Impro-vocalisation et conduite du chant

Rester intimement connecté aux mouvements, aux rythmes, au phrasé du corps et de la parole permet de laisser émerger les intentions. Le cheminement de l’expression se trouve alors invité à se déployer. C’est au  travers du développement d’un « sabir personnel » (langue inventée), que l’expression même du dire de la personne trouvera toute sa place.

L’intention de ce dire soutenue par le langage, mais aussi avec le corps, offrira  l’espace propice à l’improvisation vocale. Celui-ci deviendra propos musical au travers du chant.

Plusieurs grands axes seront développés, mais tous se fondent sur l’idée de formes dans lesquelles se déposent les actes vocaux. Le terme de sillon permet de se représenter cette forme, d’y déposer son attention dans une posture dynamique vocale. Voir le contenu pédagogique


Chant collectif et approches rythmiques

Impro-vocalisation collective

Cette proposition est d’être co-créateur de formes polyphoniques et polyrythmiques.
Ce qui est proposé est la mise en place d’une dynamique vocale improvisée où chacun a sa place tout en tenant compte de la dimension du groupe.
Pour cela, un cadre précis sera proposé, ce qui permettra de créer en toute sécurité mais aussi avec toute la liberté que notre imagination pourra déployer.

Grâce à une ossature précise, chacun aura l’opportunité d’acquérir une expérience solide qui sera au service du groupe et qui deviendra un acquis pour soi.

La pulsation, les différentes formes de cycles rythmiques, de modes, de pas de danse, de langages, au service d’une co-création dans l’instant.
Nous pourrions dire que ces structures, ces ossatures de travail, seront nos règles et nos cadres d’expression afin que la voix puisse se dire le plus naturellement possible. Voir le contenu pédagogique

 

Télécharger l’ensemble du catalogue de formations au format PDF

Share

Written on décembre 25th, 2011
La Voix Source

Voix spontanée – Voix musicale