Voix d’Europe

 


VOIX D’EUROPE

 

Petra Magoni – Ferruccio

Parfois le hasard fait bien les choses. C’est l’histoire de Musica Nuda, duo génial né de la rencontre inopinée de Petra Magoni (voix) et Ferruccio Spinetti (contrebasse). En 2003, Ils se croisent sur les scènes italiennes.
À cette époque Petra Magoni souhaite faire un mini-tour de chant dans des petits clubs italiens de sa Toscane natale et commence à répéter avec un ami guitariste mais la veille du premier concert, ce dernier tombe malade. Petra, au lieu d’annuler le concert, demande à Ferruccio s’il accepterait de le remplacer au pied levé. Lui, inconscient, accepte.
Ce concert quasi improvisé remporte un tel succès que les deux acteurs de ce « Voice’n Bass » se constituent en quelques semaines un répertoire de chansons qu’ils aiment. Ils enregistrent dans la foulée leur premier album “Musica Nuda” dans un studio proche de Pise, et le tout… en une après midi ! Musica Nuda qui devient donc naturellement le nom de leur concept musical, du groupe qu’ils forment à deux.
Son nom l’évoque, Musica Nuda c’est la musique mise à nue, l’art de déshabiller des œuvres musicales, qu’elles soient connues ou non, qu’elles appartiennent au répertoire Lyrique, Jazz, Pop ou Soul, pour n’en retenir que la substantifique moelle. C’est aussi l’art de réhabiliter le “silence musical”, clé essentielle et si souvent oubliée de l’émotion, l’art enfin de se confronter avec complicité et humour dans une joute musicale sensible opposant deux extrêmes : une voix touchée par le ciel et une contrebasse génialement anachronique.

 

Denez Prigent

Denez Prigent, né le 17 février 1966 à Santec dans le Finistère, est un auteur-compositeur-interprète français de chants en langue bretonne. Ses genres de prédilection sont le kan ha diskan, chant et contre-chant à danser, et la gwerz, chant dramatique racontant un fait historique ou un conte emprunté à la mythologie celtique. Depuis ses débuts sur scène à seize ans, il s’est fait connaître en interprétant des chants traditionnels a cappella, puis en renouvelant la musique bretonne par des textes originaux accompagnés d’une musique mêlant instruments acoustiques et échantillons électroniques. Auteur de quatre albums studio, d’un live ainsi que d’un Best Of, il donne régulièrement des concerts en France et dans d’autres pays.

 

Urs Karpatz

C’est le PLURALISME qui caractérise le mieux cet  ensemble polyphonique et polyrythmique, un pluralisme vocal et musical, nourri du métissage des influences géographiques de chaque individualité du groupe.
Les VOIX TSIGANES d’URS KARPATZ interprètent en Romanes, la langue des tsiganes un répertoire de grande qualité, écho de leur culture d’origine, notamment avec leurs chants lents (laki ghili) au parler vrai, tout en émotion, et également avec leurs chants festifs (maki ghili), chants à danser dont ils font la démonstration pour le plus grand plaisir du public.Ce style d’interprétation se retrouve couramment chez les gitans du Rajastan et d’Andalousie.
Leur répertoire ATYPIQUE orienté sur les VOIX est à la fois fidèle au grand creuset traditionnel tsigane qui s’étend de l’Europe Centrale au Nord de l’Inde via les Balkans, mais concilie également des compositions ou des adaptations plus personnelles affirmant l’identité du groupe. Les instruments des talentueux musiciens mettent judicieusement les voix en valeur.

 

La Mal Coiffée

Six  voix de femmes ou quand le chant populaire rencontre la chair et reprend du souffle… Quand la polyphonie pousse son coup de gueule. Depuis sa création (fin 2002) la Mal Coiffée garde le cap et renforce son identité. En puisant dans les chants populaires occitans, elle se taille un répertoire à la mesure de son énergie… électrique.
Suite à la sortie de son premier album “Polyphonies Occitanes” (Modal / l’Autre Distribution) en juin 2007, la Mal Coiffée s’est produite plus de 200 fois en concert et a fait ses premières apparitions remarquées à la télévision et en radio (Le Fou du roi, Tenue de soirée…).
Forte de ces premiers succés, La Mal Coiffée a sorti son nouvel album “A l’agacha” (label solidaire Sirventés/l’Autre Distribution), le 12 octobre 2009. Avec ce 2ème opus, elle montre qu’elle est déterminée à continuer l’aventure avec la même rigueur et le même enthousiasme.

 

Cristina Branco

De sa voix pure et légère, la chanteuse Cristina Branco a su raviver les couleurs du fado et exhumer l’héritage culturel portugais. Elle ouvre ses horizons en Y glissant judicieusement de nouvelles sonorités, comme sur le merveilleux disque Abril (2008), tout en livrant aussi certaines de ses compositions originales.
Née en 1972, Cristina Branco grandit à Almeirim, petit village portugais situé au nord de Lisbonne, dans un pays où la révolution des œillets de 1974 a laissé des traces, où la « Reine du fado » Amalia Rodrigues se voit empêchée de chanter et où cette musique appartient désormais au passé.

 

Arto Tuncboyaciyan

Né dans un petit village près d’Istambul (Turquie), en 1957 d’origine arménienne, Arto Tuncboyaciyan  est un multi-instrumentaliste d’avant-garde aux tendances folk généralement méconnu. En effet, on peut l’entendre sur plus de 200 enregistrements en Europe avant même qu’il commence sa carrière aux États-Unis, où il jouera avec des grandes légendes du jazz comme Chet Baker, Al Di Meola, Joe Zawinul, de même qu’avec Paul Winter.
Profondément attaché à la culture arménienne (il fonde notamment le groupe Armenian Navy Band et co-fonde le duo Serart avec Serj Tankian) il n’hésite cependant pas à élargir ses horizons en travaillant avec la chanteuse turque Sezen Aksu et le groupe heavy metal System of a Down (avec lequel il travaillera sur de nombreuses pièces de l’album Toxicity et quelques pièces de Steal This Album! en jouant de nombreux instruments et en chantant).

 

Corou de Berra
Direction Michel Bianco

Les Alpes Méridionales sont le creuset où viennent se fondre des cultures fortes, enracinées, vivantes. Habitées depuis la nuit des temps, ces montagnes qui viennent “prendre un bain de pied dans la mer” sont un lieu de passage et d’échange permanents, une terre de haute civilisation. Le chant polyphonique est une  des richesses de ce patrimoine fier, actuel et authentique.
Le Corou de Berra est un choeur polyphonique composé de cinq voix mixtes issu de la tradition. Après plus vingt ans d’activité, des centaines de concerts, 11 CD édités, de nombreuses créations et de nombreuses ouvertures vers d’autres genres musicaux, le Corou de Berra fait référence en matière de chant polyphonique Alpin ouvert.
Le répertoire du Corou de Berra est en perpétuelle évolution, comme le veut une tradition vivante. Il va du chant traditionnel des Alpes du Sud dans sa plus pure expression jusqu’aux créations contemporaines les plus inattendues. Musique jamais figée, interprétée avec toute la vivacité requise, par des chanteurs en pleine possession de leur culture et de leur art.

 

Rodrigo Leão

Transfuge de Madredeus, groupe emblématique du “novo fado” qu’il a co-piloté avec Pedro Ayres Magalhaes de 1986 à 1994, Rodrigo Leao n’a de cesse de brasser parfums pop, world et classique. Une façon d’affirmer son indépendance musicale, lui qui a toujours mené sa barque en autodidacte, faisant ses premières armes en bon analphabète imitant Joy Division ou Pink Floyd, et dressant sans le savoir des ponts inédits entre british pop et fado.
Depuis, il a collaboré avec Wim Wenders, Beth Gibbons et Ryuichi Sakamoto, ouvert ses influences à Beethoven, Satie et la poésie de Fernando Pessoa. Numéro 1 de sa patrie en 2004 avec le disque Cinéma, Leao affirme un style qui correspond bien au Portugal actuel: à la fois pétri de passé et cerné d’horizons futurs. Les Européens sentimentaux, à l’instar de Pedro Almodovar qui l’a mis sur la liste de ses compositeurs préférés, ne sont pas indifférents non plus.

 

Les Grandes Gueules

Quartet vocal qui défendait déjà une esthétique joyeusement décalée, réunissant autour de Bruno Lecossois des chanteurs ayant chacun leur background propre, ce qui participe à la richesse incomparable du groupe. En 1997, création du spectacle Boby Groove qui revisite l’univers de Boby Lapointe ; puis de Wolfgang Amadeus Bizarre qui mêle Be Bop, Mozart et musique électro-comique. Ce sera en suite Zorg, trio d’improvisation. Puis une première version des Exercices de Style. En 1997, Les Grandes Gueules décrochent leur premier trophée au Tremplin Crest Jazz Vocal. En 1998, le groupe triomphe au 21ème Concours de La Défense avec un double premier prix : pour l’ensemble et pour les compositions de Bruno Lecossois. Les Grandes Gueules sont invitées au Festival d’Avignon puis en Guest aux Victoires de la Musique Jazz. Bruno Lecossois compose alors un projet visionnaire qu’il nomme Absolut Vocal réunissant les richesses de son imagination, sa verve, son humour, son sens du féerique. Avec une apparente désinvolture, Les Grandes Gueules vont révéler tout au long de cette suite musicale, poésie, luxuriance, et surtout nous montrer une identité très forte et un univers à part.

 

LAIS

Laïs (du nom -au pluriel- d’un poème d’amour courtois du Moyen Âge) est un groupe de trois chanteuses flamandes de Kalmthout, Jorunn Bauweraerts, Annelies Brosens, Nathalie Delcroix, constitué en 1996, qui a enregistré son premier disque en 1998. Elles interprètent, majoritairement en vieux flamand ou en français, des chants du répertoire traditionnel de différents pays d’Europe, de la chanson contemporaine (Jacques Brel,…) ou des polyphonies de la Renaissance, ainsi que quelques créations originales, mêlant les influences folk, pop, rock. Elles privilégient le chant polyphonique a cappella et l’accompagnement par des instruments traditionnels, mais aussi mélangés : guitare acoustique et électrique, percussions-batterie, accordéon, cornemuse, flûte, vielle…

 

Anja Garbarek

Anja Garbarek (née le 24 juillet 1970) est une chanteuse norvégienne. Elle est la fille du saxophoniste de jazz Jan Garbarek et a grandi près d’Oslo. Elle est mariée à John Mallison, avec qui elle a eu une fille.
Elle est parfois comparée à Björk avec qui elle a en commun l’audace et l’originalité des arrangements. Une des particularités d’Anja Garbarek est la superposition de sa voix diaphane avec des textes parfois assez sombres, et surtout un arrangement complexe et très travaillé. Son père Jan Garbarek intervient dans ses albums pour l’arrangement ou en tant que saxophoniste, par exemple au saxophone baryton dans Briefly Shaking.
Elle a composée la bande originale du film de Luc Besson Angel-A.
Elle a reçu en 2001 le Spellemannprisen pour son album Smiling and waving.

Tenores di Bitti

Tenores di Bitti « Mialinu Pira » est une formation du canto a tenore de la tradition musicale de l’ile de Sardaigne, reconnue patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2005.
La formation Tenores di Bitti « Mialinu Pira », qui tient son nom de l’écrivain Michelangelo « Mialinu » Pira de Bitti, est composée de quattre chanteurs sardes. Tous ont reçu une formation de chant traditionnel, après de longues années d’apprentissage et de préparation, ont commencé à réciter des anciennes mélodies sur des piazze, églises et théâtres en Italie et plus particulièrement en Sardaigne. L’un des moments forts de leur carrière fût certainement le concert de Noël pour le Pape Jean-Paul II en 2001, prestation diffusée sur Canale 5. Les Tenores di Bitti ont de même pu établir une réputation à l’étranger dans toute l’Europe, en se produisant dans des pays divers comme les Émirats arabes unis, le Japon, le Brésil, ainsi qu’au Vatican et Israël et Palestine où ils ont chanté dans la Basilique de la Nativité de Bethléem en Décembre 2009.

 

 

 

 


Stage Voix / Thérapie par la voix / Stage de développement personnel / Montpellier


Posted in A mettre en ligne and tagged