Luzmila Carpio carpio1
Avec sa voix qui fait la courte échelle aux étoiles tant elle grimpe haut mais en fait elle est la prêtresse de la déesse Terre, la mère Terre qui nous a faits, qui nous porte. Flûte magique parmi les flûtes, elle vient de la Bolivie des hauts plateaux, d’un peuple montagnard du sud de la Bolivie. Le livre sacré des Indiens quechua parle longuement des chants entrelacés de la terre et des étoiles, Luzmila Carpio les fait revivre. Celle des quechuas boliviens décimés eux et leur culture par les conquistadores espagnols. La Bolivie parle le castillan langue des envahisseurs et des curés, et la culture minoritaire quechua a sa langue et sa spiritualité est fondée sur le respect des hommes, du peuple,et de la nature.

Luzmila a vite compris qu’elle devait aussi parler à son peuple, chanter pour son peuple. Ne pas laisser en jachère ces chants transmis de génération en génération, refaire vivre les mères et grands mères qui au milieu des champs lui apprenaient la sagesse des plantes, les paroles qu’il faut leur murmurer oreille contre feuille.

Auteur/autrice

lavoixsource@icloud.com

Publications similaires

Une langue disparaît toutes les deux semaines !!!!

Combien de langues existe-t-il dans le monde? • Entre 5000 et 8000 langues. Ethnologue 6912 langues. • Pourquoi ne peut-on pas être...

Lire la suite

Sarah – Témoignage fait en fin d’année de la formation CIV

J’ai choisi d’honorer tout comme l’élan la peur qui m’a invitée à cette formation en allant à la rencontre de ce qu’ils...

Lire la suite

Le « spoonshake », un nouvel instrument de percussion *

« idéal pour l’apprentissage du rythme », inventé par un musicien à Metz C’est un instrument de percussion ludique et pédagogique, idéal pour l’apprentissage...

Lire la suite

Misophonie : pourquoi certains ne supportent pas d’entendre les autres manger ? *

Les personnes mangeant des pop-corns au cinéma sont leur pire cauchemar, celles et ceux buvant bruyamment les irritent au plus haut point....

Lire la suite