Fondamentale de la voix est-ce physiologique ou culturel ou les deux à la fois ? *

Pourquoi la fondamentale de notre voix peut parfois bouger ‘d’un jour à l’autre”.
De très très nombreuses recherche se sont penché sur ce sujet de la fondamentale de la voix humaine.
Il me semble que le mieux est d’essayer de rester mouvant au début comme notre voix nous amène dans nos explorations.
Si nous travaillons avec un bourdon (Shruti box, etc..) c’est vrai que cela demande de prendre le temps pour fixer son bourdon à sa fondamentale.

Pourquoi cela, car dans l’étude du Docteur Scotto Di Carlo, une erreur catastrophique est de vouloir classifié les voix !!!
https://www.lavoixsource.org/son-fondamental-classement-vocal/
“Aux Etats-Unis par exemple, pendant la première année, l’étudiant ne fait que des exercices vocaux destinés à assouplir sa voix et à le mettre en possession de ses notes médiales. Celles-ci étant communes à toutes les catégories pour un sexe donné, on évite ainsi les erreurs de classement.”

Les variations de hauteur comme le montre ce document sur la production de la Parole dépend de nombreux critères
http://asl.univ-montp3.fr/e33slm/E33-TD2.pdf

Hauteur : variations individuelles
Facteurs physiologiques : (hérédité : voix proche chez les jumeaux, enfants et parents)
Facteurs psychologiques : (voix mère/fille)
Facteurs familiaux : (thérapie familiale)
Facteurs Sociaux
Facteurs culturels : (Japonais : voix aigue chez les femmes)

Par exemple, la fondamentale de la voix d’un homme et d’une femme adulte d’origine chinoise est presque identique (17hz).
https://www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2015-1-page-87.htm (bloc 11)

Pour aller plus loin, voici chez une étude sur la voix genrée.
La voix genrée, entre idéologies et pratiques
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01508858/document

Des exemples nous montrent clairement que notre culture (musicale) nous amène à des adaptations vocales incroyables !!
Exemple de Yma Sumac (Pérou) : https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2008/11/10/yma-sumac-chanteuse_1116907_3382.html
ou de Luzmila Carpio (Bolivie) : https://www.francemusique.fr/emissions/ocora-couleurs-du-monde/voix-d-amerique-du-sud-rencontre-avec-luzmila-carpio-bolivie-et-las-hermanas-caronni-argentine-23634
ou encore des Moines de Gyütö (Tibet): https://www.rythmes-croises.org/tibet-monastere-de-gyuto-la-voix-des-tantra/

La fondamentale de sa voix doit rester pour un temps en mode “recherche” et à un moment elle va trouver sa place. Soyons patient, le seul est l’unique critère est la sensation d’alliance de détente entre corps et voix. Que la voix soit le vecteur de la détente du corps, mais que le corps soit aussi la détente de la voix. Une notion derrière tout cela est la notion du sur-effort, l’indicateur qui doit nous alerter.


Posted in Formations chant, voix & improvisation