Nusrat Fateh Ali Khan

Ses éblouissantes cascades vocales,voix improvisée chant voix et corps coach vocal formation vocale étonnantes de variations, portées par un harmonium et des claquements de mains, nous invitent a la fois à la spiritualité et la danse. C’est ça Nusrat. Une musique qui apaise l’âme, l’invite à voyager dans un univers chargé de sens et d’harmonie. Un régal pour les oreilles et une thérapie pour l’esprit.
Nusrat Fatheh Ali Khan, le plus grand chanteur pakistanais, était reconnu dans le monde par sa prodigieuse interprétation du “qawwali”, chant musulman sacré du XIIème siècle. Ces chants, qui sont en fait des prières, glorifient le nom d’Allah et la foi en lui. “Quand je chante, la distance entre Dieu et moi est moins grande. Cette musique est faite pour se rapprocher de lui” disait Nusrat.
Les chemins du succès allaient le mener d’abord à Paris en 1985, au Théâtre de la Ville, puis un peu partout sur les 5 continents. Le cinéma a également croisé la musique de ce prodigieux chanteur à la tête de poupon et à la corpulence d’un sumo. En 1986, il rencontre Peter Gabriel qui lui propose de participer à la B.O. du film “La dernière tentation du Christ”. Plus tard, le 7ème art allait faire encore appel à lui. Il prêta sa voix dans la B.O. de “Dead man walking” puis de “Tueur né”. Mais Nusrat et sa curiosité à explorer de nouvelles sonorités le firent se frotter au rock et à la techno. Encore avec Peter Gabriel, ce mordu de World Music, grâce à qui il produira 7 albums, dont l’indispensable “Musst Musst” en 1990, remixé par Massive Attack, ou encore le splendide “Night Song” enregistré avec Michaël Brooks en 1996.
Mort à 49 ans des suites de son obésité, Nusrat restera à nos oreilles un phénomène vocal.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Posted in Voix