WCIV – Pédagogies pratique

0h30 – Chaque mercredi (20h30/21h00) – En groupe et en visioconférence – Travail sur les tutoriels et les documents.

Les mercredis18h30/20h00Jamulus(Improvisations vocal temps réel par internet)
20h00/20h30Retour sur la Jam(En visioconférence)
20h30/21h00Pédagogies pratique(En visioconférence)

MOISMercredi
MercrediMercrediMercrediMercrediNbs
SEMPTEMBRE16/09/202023/09/202030/09/20203
OCTOBRE07/10/202014/10/20202
NOVEMBRE04/11/202011/11/202019/11/202025/11/20204
DECEMBRE02/12/202009/12/20202
JANVIER06/01/202113/01/202120/01/202127/01/20214
FEVRIER03/02/202110/02/20212
MARS10/03/202117/03/202124/03/202131/03/20204
AVRIL14/04/20211
MAI05/05/202119/05/202126/05/20213
JUIN02/06/202109/06/202116/06/202130/06/20204

La proposition de l’association « La Voix Source » est d’offrir un espace permettant d’accéder à un chant spontané.

Le postulat de départ, est que nous sommes tous faits de voix, de notre voix, et que nous avons tous le potentiel de découvrir ce que nous nommons le « chant » et tout ce qui s’y rattache. Pour cela, il « suffit » de s’appuyer sur certaines qualités dont la nature nous a dotées pour pouvoir « chanter », prendre plaisir, et pouvoir vibrer dans cet acte si particulier qu’est « donner de la voix ».

Personnes concernées : Toute personne qui souhaite expérimenter la musicalité de la langue et aller à la source du chant. Aucun pré requis exigé.

Objectifs: * Mettre sa voix en vibration, aussi tenue soit-elle, nous demande d’être dans une posture paradoxale : Il nous faut être à la fois soutenu et relâché dans notre corps.

L’ajustement dans cette posture est fondamental pour la fluidité de la voix.

  • Notre voix, avec son timbre, sa dynamique, a été principalement sculptée par l’apprentissage de notre langue maternelle. Celle-ci a ouvert certaines potentialités à pouvoir explorer des particularités de notre voix. C’est pourquoi explorer de nouveaux langages, et spécifiquement le langage imaginaire, va permettre d’ouvrir d’autres portes, d’autres espaces, d’autres vocales. Cela vient ainsi enrichir de nouveaux sons, la palette que nous avons acquise au cours de notre apprentissage initial.
  • Rester intimement connecté aux mouvements, aux rythmes, au phrasé du corps et de la parole permet de laisser émerger les intentions. Le cheminement de l’expression se trouve alors invité à se déployer. C’est au travers du développement d’un « sabir personnel » (langue inventée), que l’expression même du dire de la personne trouvera toute sa place.

  • Cette proposition est d’être co-créateur de formes polyphoniques et polyrythmiques.
    Dans ce module est proposé est la mise en place d’une dynamique vocale improvisée où chacun a sa place tout en tenant compte de la dimension du groupe.

Méthodes pédagogiques : Le travail sur la voix se déclinera par de multiples situations d’écoute utilisant le corps en mouvement, la voix parlée et chantée, le ressenti, l’expression émotionnelle, les interrelations du geste et de la voix, de l’imaginaire dans des paysages sonores, des symboles, des visualisations, rituels ou exercices divers (y compris papier-crayon). Mais bien sûr, aussi, en surfant sur l’énergie puissante qui habite chacun de nous et qui peut se libérer particulièrement dans le vécu d’un groupe.

Outils pédagogiques : Diffusion du son avec amplificateur Bose, enregistrement avec un Irig Mic professionnel, utilisation des applications iTablat Pandit (bourdon au centième de ton).

Suivi pédagogique : A l’issue du stage, accès personnalisé au site de « la voix source » avec possibilité de reprise des documents de travail utilisés durant la formation, d’accès à des articles d’approfondissement, à des pistes de travail audios, et à des tutoriels sur support vidéos.



Les éléments pédagogiques abordés

A – Du geste corporel au son de sa voix :

Le sillon du fluide dans la voix.

Objectif:

Mettre sa voix en vibration, aussi tenue soit-elle, nous demande d’être dans une posture paradoxale : Il nous faut être à la fois soutenu et relâché dans notre corps.

L’ajustement dans cette posture est fondamental pour la fluidité de la voix.

Pendant ces journées, nous nous appuierons sur les principes physiologiques du corps et de la voix afin de plonger de plus en plus finement vers cet ajustement.

Petit à petit, un sillon va s’inscrire dans le corps, soutenu par une habitude de plus en plus naturelle. Ce sillon permettra de s’alléger de tous les efforts inutiles et parasites pour poser sa voix. Sur ces bases pourra naitre un chant fluide, propre à chacun, en contact intime avec son être.

Programme :

  • La plasticité du corps dans la liberté dynamique du souffle
  • Yoga d’ouverture au souffle
  • Gestion posturale du souffle en position couché, assise, et debout
  • Ajustement postural de la tenue vocale
  • Élargissement de l’assise de la voix dans le processus d’exploration de la note fondamentale du corps vocal
  • Synchronisme de cycle physiologique du souffle (inspire / expire) et du geste vocal
  • Approfondissement de la notion du fluide de son geste vocal en relation avec celui du corps
  • Ancrage et appuies du corps dans la dynamique du fluide
  • De l’organique à l’organisé, comment le corps peut-être co-auteur d’un chant qui s’organise
  • Trouver le naturel de ce double geste qu’est la tenue du soutien vocal et du lâché du reste du corps dans un ancrage dynamique.
  • Principes fondamentaux du bourdon pour explorer les registres de sa voix
  • Écoute intérieure et écoute extérieure de sa voix
  • L’inspire au commencement du chant

B- Du son de sa voix au chant, à la parole :

Le sillon du langage chanté dans sa voix.

Objectif :

Notre voix, avec son timbre, sa dynamique, a été principalement sculptée par l’apprentissage de notre langue maternelle. Celle-ci a ouvert certaines potentialités à pouvoir explorer des particularités de notre voix.

Aujourd’hui les recherches faites sur la voix s’accordent sur le fait que les spécificités d’une voix par rapport à une autre sont principalement dues à la langue d’origine. Un chanteur Angolais, Anglais, Corse ou Français utilise certaines résonances, dynamiques particulières lorsqu’il chante dans sa langue.

C’est pourquoi explorer de nouveaux langages, et spécifiquement le langage imaginaire, va permettre d’ouvrir d’autres portes, d’autres espaces, d’autres vocales. Cela vient ainsi enrichir de nouveaux sons, la palette que nous avons acquise au cours de notre apprentissage initial.

Le langage spontané est particulièrement adapté pour cela, dans son dire, tout y est contenu. Le phrasé, la dynamique, la forme, la force, le rythme, autant d’éléments qui vont alors être de nombreux prétextes à délier, à desserrer, à ouvrir notre voix, notre chant.

Programme :

Du son de sa voix au chant

  • Construction des repères internes au chant aux travers de glissés vocaux
  • Mélisme et modulation du chant avec les gestes du corps, de la main
  • Improvisation vocale sur des bourdons vocaux, mise en lumière du mécanisme des relations sonores (harmoniques)
  • Exploration des voyelles et du tuilage harmoniques
  • Ajustement du soutien du souffle et du corps en émission « harmonique »
  • Jeux de timbres, jeux de voyelles
  • Timbre et Immersion sonore vers un développement de l’acuité de la boucle audio-vocal

Du son de sa voix à la parole

  • Mise en situation posturale afin de laisser émerger un langage libre
  • Mise en conscience de la dimension non-verbale de la voix dans le corps
  • Relations des états physiques, des états émotionnels, et des états vocaux
  • Élargissement du spectre vocal et auditif au travers de l’exploration des boucles dynamiques du pré-langage
  • États vocaux, de l’intention vocale vers l’intention du chant

C- De la parole, du chant à l’improvisation vocale

Impro-vocalisation et conduite du chant

Objectif :

Rester intimement connecté aux mouvements, aux rythmes, au phrasé du corps et de la parole permet de laisser émerger les intentions. Le cheminement de l’expression se trouve alors invité à se déployer. C’est au travers du développement d’un « sabir personnel » (langue inventée), que l’expression même du dire de la personne trouvera toute sa place.

L’intention de ce dire soutenue par le langage, mais aussi avec le corps, offrira l’espace propice à l’improvisation vocale. Celui-ci deviendra propos musical au travers du chant.

Plusieurs grands axes seront développés, mais tous se fondent sur l’idée de formes dans lesquelles se déposent les actes vocaux. Le terme de sillon permet de se représenter cette forme, d’y déposer son attention dans une posture dynamique vocale.

Le langage spontané est particulièrement adapté pour cela, dans son dire, tout y est contenu. Le phrasé, la dynamique, la forme, la force, le rythme, autant d’éléments qui vont alors être de nombreux prétextes à délier, à desserrer, à ouvrir notre voix, notre chant.

Programme :

  • Conduite du corps, conduite du chant
  • Les différents états rythmiques du corps (fluide, saccadé, …) en relation avec ceux du chant
  • La rythmique, le phrasé du langage et la construction du chant
  • Les intentions, les mises en scène intérieures au service du chant
  • Entre la retenue et le lâcher, trouver le cheminement de son chant (accentuation, point d’appui dans le phrasé, rebonds, …)
  • Construire un chant improvisé en duo, en trio, en groupe
  • Se positionner vocalement dans la créativité dynamique d’un chant à plusieurs
  • Explorer d’autres modes d’émission de la voix inspirés par les Musiques du Monde
  • Mise en évidence des influences culturelles sur l’émission et la structuration de la voix
  • Approche d’un « sabir personnel » (langue inventée), celui-ci devenant alors le propos musical
  • Espace imaginaire intérieur, ressource de la créativité dans son chant
  • Méthodologie d’apprentissage par le mode de répétition du geste corporel / vocal (développement de l’écoute, de la posture vocale implicite au geste produit et entendu)
  • Entendre sa place vocale et s’ajuster dans la production de sa voix dans un ensemble

D – Chant collectif et approches rythmiques

Impro-vocalisation collective

Objectif :

Cette proposition est d’être co-créateur de formes polyphoniques et polyrythmiques.
Dans ce module est proposé est la mise en place d’une dynamique vocale improvisée où chacun a sa place tout en tenant compte de la dimension du groupe.

Pour cela, un cadre précis sera proposé, ce qui permettra de créer en toute sécurité mais aussi avec toute la liberté que notre imagination pourra déployer.

Grâce à une ossature précise, chacun aura l’opportunité d’acquérir une expérience solide qui sera au service du groupe et qui deviendra un acquis pour soi.

L’intégration de la pulsation, des différentes formes de cycles rythmiques, de modes, de pas de danse, de langages, sera mise au service d’une co-création dans l’instant.

Nous pourrions dire que ces structures, ces ossatures de travail, seront nos règles et nos cadres d’expression afin que la voix puisse se dire le plus naturellement possible.

Programme :

  • Acquisition du rythme avec le mouvement du corps, ancrage de celui-ci avec le pas de la marche
  • Percussions corporelles et dissociation des membres du corps
  • Approches rythmiques « Konnakol » de l’Inde, Méthode « El paso » du Brésil
  • Acquisition de combinaisons rythmiques avec le corps du 2,3,4 temps et au-delà
  • Contretemps, ternaire et différentes composantes rythmiques dans son chant
  • Trio, Quatuor, ensemble harmonique, basé sur différentes combinaisons (bourdon, quarte, quinte, …)
  • Chant et contre-chant, chants parallèles
  • Attraction consonante et identité sonore
  • Notion de cycles et combinaison cyclique dans le chant
  • Stabilité rythmique de son propre cycle dans l’ensemble vocal
  • Improvisation en soliste dans différentes structures musicales (harmoniques, mélodiques, rythmiques, monodiques,..)
  • Circles songs