Krikri – Témoignage après un stage résidentielle d’été – Ariège

Pendant ce stage, j’ai désappris et j’ai appris.
Désappris à « vouloir chanter », à surveiller de ne pas forcer, à trop réfléchir, à vouloir tout contrôler et à avoir peur que ça dérape.
Réappris à laisser faire, à laisser venir, à me faire confiance et à faire confiance aux autres. À protéger mes cordes vocales en utilisant l’énergie de tout mon corps ; seconder la réflexion par l’instinct.
À m’appuyer sur la bienveillance, l’empathie et l’inventivité du groupe (en ensemble et en chacune) et des formateurs pour créer, sans même m’en apercevoir. À oser raconter en sons les histoires dont ils me faisaient cadeau.
J’ai aussi découvert le plaisir d’utiliser cette voix que j’avais en moi et que je ne connaissais pas. La joie d’échanger et de partager/communier en musique, en rythmes, sans prévoir. La sécurité alliée au plaisir de pouvoir s’appuyer sur des outils, des techniques qui permettent de s’envoler sans y rester enfermé. Merci !