TCIV – Le contenu de la formation

TCIV – Vers la transmission du chant improvisé

Objectif:

Clarifier ses forces et ses faiblesses; s’appuyer sur ses forces, les développer, travailler sur ses fragilités vers une transformation.

Se préparer à transmettre cette matière.

Programme :

  • pratiquer l’improvisation vocale par divers exercices où le corps est un appui fondamental
  • analyser certains des exercices et dispositifs proposés pour apprendre à en créer.
  • savoir poser un cadre de travail
  • s’exercer à structurer une proposition et à la transmettre
  • clarifier l’intention pédagogique sous jacente à sa proposition
  • s’exercer à une lecture instantanée de ce qui se vit dans le groupe pour lui permettre de cheminer avec la proposition
  • s’adapter au groupe, se placer soi même en état d’improvisation sans perdre son intention pédagogique de base

Grille de lecture autour des exercices :

  • le silence : l’origine !
  • l’imaginaire : le berceau !
  • le corps : le garant !
  • La relation d’ancrage à la terre/ La détente / La vague inspir-expir/ Le mouvement ou la posture en lien avec le geste vocal
  • Rythme : pressentir_sentir_consolider_utiliser_entendre comment se placer_ jouer!
  • Les onomatopées/ La pulse/ La formule rythmique/ La polyrythmie
  • Harmonie : pressentir_sentir_consolider_utiliser_entendre comment se placer_ jouer!
  • Les voyelles/ Les timbres/ L’unisson/ Les accords
  • Langage : raconter_inventer_construire_déconstruire_copier_déformer_ jouer!

Les phonèmes/ la langue imaginaire : le son le sens le sens le son, phrasé parlé, phrasé mélodique.

Transmettre: faire passer, communiquer, partager…

Animer: donner vie à… inspirer, inviter, inciter, stimuler, impulser, conduire, provoquer, encourager…

Répondre à cet appel, écouter, considérer son envie, son besoin d’accompagner, de guider…

Reconnaître son propre savoir-faire, valider les appuis qui permettent le déploiement du chant de l’instant, entièrement lié à son mouvement intérieur, à son souffle. Á partir de ses sensations les plus profondes, les plus intimes, écouter, éclairer le chemin, le processus de la voix qui prend forme dans un chant, une parole.

Analyser des mises en situations, des exercices, des dispositifs, pour apprendre à en créer des nouveaux. Malaxer la matière, seul, à deux ou en groupe. S’exercer à faciliter l’ouverture au champ des possibles, à susciter et conforter l’acte créateur. Apprendre à formuler des consignes à partir d’une intention de base, soutenir son point d’exigence par une parole évocatrice.

Transmettre l’improvisation, c’est se confronter, accepter l’inconnu, le sien, et celui des personnes chargées de leur désir de pratiquer. Écouter, considérer, respecter les diverses manifestations de ce désir souvent empreint de peurs (repli, refus, agitation, enthousiasme excessif…), appeler à la présence à soi, à l’attention, à la reconnaissance sans jugement de ce qui est, dans l’instant. S’intéresser à ce qui se présente pour que puissent se vivre les sensations, les sentiments, les émotions, pour œuvrer à l’émergence d’une forme vocale.

Transmettre l’improvisation, c’est aussi donner des outils de reconnaissance et d’acquisition d’un certain nombre d’éléments qui facilitent le modelage vocal, qui organisent la musique. L’élément fondamental étant l’écoute, il n’en demeure pas moins important de s’entrainer à la pratique du rythme et de l’harmonie.

L’écoute, une connexion à l’instant, une attention multidimensionnelle, une ouverture à ce qui est, une perception immédiate. On apprend à écouter en écoutant l’instant, sans anticipation. L’écoute est à la fois passive et active. Elle n’est pas seulement réservée à l’oreille, le corps en entier est le réceptacle, l’indicateur de la sensibilité, il ressent, il sent, il voit, il entend, il touche.