Catherine

Catherine – après avoir expérimenté les 2 semaines de stages d’été, Voix spontanée, voix musicale, et Improvisation vocale

Dans les 2 cas, attendez-vous à une semaine intensive ! On expérimente beaucoup de propositions, tout en ayant le temps d’aller au bout de chacune.
La gestion du groupe, dans un esprit d’accueil et de respect total de ce que chacun amène, permet d’aller loin dans le travail d’expression.
Le stage Voix spontanée, voix musicale offre un équilibre harmonieux entre préparation et expression corporelle et vocale d’une part, et travail sur le rythme d’autre part. La dynamique de groupe, notamment pour le travail sur le rythme, est très porteuse et aidante, et la pédagogie, très respectueuse des besoins et limites de chacun, permet de dépasser ces limites d’une manière ludique et légère.
La pratique des gammes indiennes avant le petit-déjeuner, si on peut, est un moment à ne pas manquer: des choses peuvent se produire rien qu’en écoutant chanter les voyelles (comme l’ouverture de certaines zones du corps).
Concernant le stage Improvisation vocale: si vous savez déjà improviser, ne pensez pas que ce stage ne vous apprendra rien! Bernard est seul intervenant, et le travail sur le rythme, quoique très
présent, est moins dominant. En effet, un travail important sur le corps et la présence à soi permet de se préparer à l’expression vocale, et d’aller plus loin, peut-être, dans cette expression, que lors du stage Voix spontanée, voix musicale, dans un voyage profond à l’intérieur de nous-mêmes.
Quelque soit le stage choisi, la magie de ces quelques jours opère grâce à 2 éléments essentiels : une immersion dans la pratique, exactement comme une immersion linguistique, qui permet une intégration des choses presque à son insu. Et, pour tout ce qui concerne le travail d’expression vocale, des propositions qui interrogent, voire qui provoquent, notre être profond : nous sommes placés dans des situations qui permettent l’émergence spontanée de l’expression, qu’il s’agisse de la voix parlée ou de la voix chantée. L’improvisation, ainsi facilitée, se fait alors surgissement, non plus dans une conscience de soi encombrante, mais dans une présence à soi libératrice, qui permet une belle authenticité.
On reçoit aussi beaucoup d’informations qui permettent par la suite d’explorer des domaines souvent ignorés, concernant la voix, le corps, et diverses techniques de travail sur soi.

A noter que des douleurs physiques peuvent disparaître suite à l’un de ces stages -j’en ai fait l’expérience-, et cela ne sera pas le fruit du hasard (Bernard avait une explication très cohérente)…

Après mon retour de ces 2 stages: je constate que, dans certaines situations et dès que lecontexte lepermet, le chant ou la parole émergent spontanément, c’est comme une 2e respiration, qui viendrait réguler ce qui en a besoin. Mon langage musical est nettement plus structuré qu’avant, sans que j’aie vraiment besoin d’y penser. De nouveaux repères dans mes sensations corporelles m’invitent à explorer de nouvelles manières d’émettre ma voix, et je sens que ce travail va continuer, car des zones ont été (r)éveillées, qui demandent à présent à faire partie du jeu…

En dehors des séances de travail, c’est une expérience merveilleuse que de savourer des yeux et des papilles la cuisine de Nelsy, et sa personnalité contribue beaucoup au déroulement harmonieux de la semaine.