Électroacoustique

ÉLECTROACOUSTIQUE – EUROPE

Sayag Jazz Machine
Sayag Jazz Machine est un groupe français mêlant jazz et drum’n bass le tout accompagné de vidéos à l’esthétique travaillée.
Créé en 2002, Sayag Jazz Machine, est un groupe de musique électronique qu’ils définissent eux même comme « une jungle jazz aux influences multiples et imagées ». Sur scène, ils mélangent musique et animation vidéo.
Le groupe à participé à de nombreux festivals français (Printemps de Bourges, Ososphère, Chorus des Hauts-de-Seine, Francofolies de la Rochelle, Marsatac, …) mais s’est aussi produit à l’étranger en Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Suisse, Hongrie, Serbie, République Tchèque, Pologne et au Mexique.
Après une pause consacrée à l’élaboration du projet [re]garde-fous, Sayag Jazz Machine prépare une nouvelle tournée pour 2012.

 

ÉLECTROACOUSTIQUE – EUROPE

Shpongle

Shpongle est un  projet Anglais psychédélique de musique downtempo / psybient formé en 1996. Le groupe comprend Simon Posford (aka Hallucinogen) et Raja Ram (un tiers de The Infinity Project). Leur style musical alliant musique traditionnelle de tous les coins du globe et au chant avec occidentale contemporaine synthétiseur basé sur la musique psychédélique. Lorsqu’on lui a demandé de décrire la musique Shpongle, Posford a répondu qu’il est « comme vous n’en avez jamais entendu parler avant. »

Posford est généralement responsable des synthétiseurs, travail en studio, et de l’instrumentation en direct tandis que le Raja Ram contribue aux grands concepts musicaux et aux arrangements de flûte. Raja Ram a déclaré dans une interview que « Shpongle » est un terme générique pour ressentir des émotions positives et euphorique. La musique Shpongle est fortement influencée par les expériences psychédéliques et fait souvent appel à des textures sonores qui se rapprochent les Etats psychédéliques ainsi que des échantillons vocaux relative à expansion de la conscience, des hallucinations, et les états altérés de conscience.

 

ÉLECTROACOUSTIQUE – EUROPE

Jap Jap 

Jap Jap est le projet de solo de Jasper Boer, basé dans les Pays-Bas. Jap Jap démontre une profondeur de maturité musicale réussis.  Jap Jap joue du piano et la guitare électrique et exsude une modestie inventive sur la batterie et les chants. Il tire son inspiration de dreampop, synthpop, le post-rock et electronica se référant à  des artistes de genre Ulrich Schnauss et le Manuel. Début 2006, l’album de Jap Jap « Blue Shimmery Fall » a été sortie sur le la label audio  » Maetrixsolution » et officieusement considéré par des auditeurs de radio et des critiques comme un des meilleurs album sorties de l’année

 

ÉLECTROACOUSTIQUE – EUROPE

Trentemøller

Trentemøller fait aujourd’hui partie de ces artistes qui ont réussi très rapidement à graver leur nom sur la scène Techno mondiale grâce à un son unique. Son Essential Mix de Octobre 2006 a été élu comme le meilleur Essential Mix de l’année par les auditeurs de la BBC1 Radio.
La majorité des artistes de la scène électro le désignent comme faisant partie de la vague minimal house, caractérisée chez lui par des bruitages electronica très travaillés alliés à la chaleur et la profondeur des claviers analogiques. Mais il ne se revendique pas de ce style. Si ses maxis sont très dansants, son album est beaucoup plus intimiste, allant chercher du côté du tempo électro-jazz, parfois proche d’Amon Tobin, mais également du côté de la New wave, et de l’ambient.

 

ÉLECTROACOUSTIQUE – EUROPE

Amon Tobin

Pendant son enfance et son adolescence, il voyage beaucoup entre l’Europe et le Brésil. Au milieu des années 1980, il s’installe à Brighton, en Grande-Bretagne. Il y étudie d’abord la photographie qu’il délaisse ensuite pour la musique.
À ses débuts il mixe jazz, hip hop, breakbeat et jungle qu’il marie aux musiques de son pays d’origine, puis s’ouvre progressivement à des rythmes plus subtils et à des mélodies plus sophistiquées, parfois très proches du jazz pur et dur. Sa discographie (ne serait-ce que par les titres) illustre nettement les étapes de la maturation de son style, chaque album contribuant à tisser la toile d’un univers personnel complexe, cérébral et hypnotique.
Il a sorti un premier album sous le pseudonyme Cujo avant de signer avec le label Ninja Tune. Ses albums se suivent ensuite selon un rythme d’un tous les ans et demi. Amon Tobin évolue alors vers un style de plus en plus imprécis oscillant entre les influences Breakbeat, Drum’n’Bass ou Downtempo.


Posted in A mettre en ligne